Publié le Laisser un commentaire

5 Exécutez les morceaux de bijoux que vous avez peut-être manqués

Ce dimanche, c’est Go Snow Show ’17, où Myth Live verra Run the Jewels transformer tout Maplewood en l’épicentre du Noël le plus chaotique de tous les temps.

Alors que Run the Jewels en tant qu’entité n’a que trois projets officiels, les fans devraient se rendre compte que les vétérans du hip-hop comme El-P de RTJ et Killer Mike sont suffisamment prolifiques pour avoir laissé quelques joyaux en dehors de leur discographie.

Heureusement, j’ai rassemblé le meilleur des meilleurs pour que vous puissiez le glisser dans une liste de lecture rapide, afin que vous ayez toute la discographie de Run the Jewels à portée de main. Voici quelques bijoux non-album que vous avez peut-être manqués.

 Affiche YouTube

Killer Mike avec Emily Panic – « Anywhere But Here »

Lorsque Mike a été associé pour la première fois à El-P par un dirigeant d’adult swim, leur chimie était puissante dès le départ. Il en résulte qu’El-P produit l’intégralité de l’album de musique R.A.P. de Mike en 2012. La piste la plus puissante est peut-être la synergie de leurs visions du monde dystopiques entendues dans « Anywhere but Here », qui présente la vraie vie d’El, Emily Panic, fiancée d’El.

 Affiche YouTube

Run the Jewels – « Rubble Kings (Dynamite on the Street) »

De la bande originale du documentaire Rubble Kings produit par Mass Appeal, RtJ a réalisé sa première bande originale exclusive pour la chanson-titre du film. Bénéficiant d’une vidéo sur le thème des guerriers, « Rubble Kings » souligne comment l’urgence palpitante de RTJ se traduit par de l’or marketing.

 Affiche YouTube

Run the Jewels – « Panther Like a Panther (version originale) »

Comme le troisième album du duo RTJ3 était adoré et universellement acclamé, la seule plainte de certains fans à propos de la sortie de 2016 était que l’extrait initialement prévu de « Panther Like a Panther » était, bien que dope, notablement différent de la version de l’album. Pas du genre à décevoir les fans, Mike et El ont sorti la version originale en tant que piste autonome, et il y avait beaucoup de réjouissances.

 Affiche YouTube

Danger Mouse avec Run the Jewels et Big Boi – « Chase Me »

Un an après le plus gros succès de leur carrière en assistant DJ Shadow sur « Nobody Speak », El et Mike se sont de nouveau aventurés dans le monde des producteurs extérieurs célèbres. En rejoignant Danger Mouse (ainsi que le collaborateur de longue date de Mike, Big Boi) pour « Chase Me », la piste et la vidéo ont ajouté un sentiment d’urgence accru au film à succès de l’été dernier, Baby Driver.

 Affiche YouTube

Run the Jewels – « Mean Demeanor »

Bien qu’El ait toujours eu un scepticisme sain à l’égard de la technologie, grâce à son obsessionnel reconnu de Philip K. Dick, Mike et lui ont toujours eu un amour des jeux vidéo. En plus de présenter leurs morceaux en première et même d’apparaître dans des jeux comme Gears of War 4, cette année, le duo a donné une piste originale, « Mean Demeanor », au nouveau jeu très attendu FIFA 18.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.