Publié le Laisser un commentaire

Migration des plastifiants à partir de jouets pour enfants, articles de garde d’enfants, matériaux d’art et fournitures scolaires

Les phtalates de dialkyle, y compris le phtalate de diisononyle (DINP), ont été utilisés comme plastifiants dans les produits pour enfants fabriqués à partir de polychlorure de vinyle (PVC), tels que les jouets de dentition et les jouets. Les enfants peuvent être exposés aux phtalates lors de la manipulation ou de la mise en bouche de produits en PVC, car les plastifiants ne sont pas liés de manière covalente. La Loi de 2008 sur l’amélioration de la sécurité des produits de consommation interdit l’utilisation de certains phtalates dans les articles de garde d’enfants et les jouets pour enfants. Ainsi, les fabricants se sont tournés vers d’autres plastifiants ou plastiques non PVC et il y a un intérêt à évaluer les risques potentiels pour la santé des plastifiants alternatifs. En 2008, le personnel du CPSC a acheté 63 produits pour enfants comprenant 129 pièces individuelles (articles). Les plastiques identifiés FTIR comprenaient le PVC, le polypropylène, le polyéthylène et l’acrylonitrile butadiène styrène. Les plastifiants identifiés par dans les 38 articles en PVC comprenaient du citrate d’acétyltributyle (ATBC) (20); le di(2-éthylhexyl) téréphtalate (DEHT) (14); l’ester de diisononyle de l’acide 1,2-cyclohexanedicarboxylique (DINX) (13); le diisobutyrate de 2,2,4-triméthyl-1,3-pentanediol (TPIB) (9); le phtalate de di(2-éthyhexyle) (DEHP) (1); et le DINP (1). La moitié des articles testés contenaient plusieurs plastifiants. Le CPSC a mesuré les taux de migration en utilisant la méthode du Centre commun de recherche. Les taux de migration sont en corrélation approximative avec la concentration en plastifiant et inversement avec la masse moléculaire du plastifiant. Nous avons ensuite combiné les taux de migration avec des données sur la durée de mise en bouche pour estimer l’exposition des enfants aux plastifiants dans les jouets et les articles de garde d’enfants, et les marges d’exposition estimées. Toutes les marges d’exposition étaient 1 000, ce qui suggère un faible potentiel de risque. Cependant, les plastifiants de cette étude ont de multiples utilisations. L’exposition provenant d’autres sources et voies d’exposition sera prise en compte dans les travaux futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.